4 novembre 2017

Pas compatible avec les souris

La dernière semaine a été plutôt difficile tant au niveau physique que psychologique. Depuis quelques temps je me sentais gonflé. Toutefois, dans la dernière semaine c'était plus qu'un gonflement puisque mon ventre paraissait gonflé à l'oeil nu. J'ai donc contacté mon équipe à l'hôpital général juif pour voir si c'était normal avec le protocole de recherche. 

Après avoir passé la journée à l'hôpital pour une batterie de tests mardi afin de voir entre autre s'il ne s'agissait pas d'ascite dans mon ventre, ils n'ont rien détecté d'anormal. Mon médecin a donc décidé de me faire passé un Taco, chose qui a été faite deux heures plus tard dans une clinique privée (ça c'est du service) avant de revenir au Saguenay. 

Puis, jeudi en fin de journée mon médecin m'a appelé pour me donner les résultats et les nouvelles n'étaient pas très bonnes. Mes tumeurs au foie et dans mes ganglions péritonéaux ont progressé. Le protocole de recherche d'immunothérapie ne donne pas les résultats escomptés. Je dois donc arrêté ces traitements. J'ai rendez-vous jeudi prochain avec mon médecin afin de discuter des diverses options qui s'offrent à moi (reprendre une chimio, autre essai clinique...). Je ne me fais pas de faux espoirs cette fois-ci. Je suis conscient que ces options viseront à gagner du temps et non pas à espérer une rémission. D'ici là, mon ventre continue à gonfler et je prends environ une livre par jour. 

Pour la toute première fois je réalise que la ligne d'arrivée approche peut-être de plus en plus et qu'elle n'est pas celle que j'envisageais au début. Je continue à vivre d'espoir, mais je demeure réaliste en même temps. 

J'en saurai plus jeudi. D'ici là j'essaie de profiter des journées du mieux que je peux même si c'est difficile pour moi de ne plus pouvoir être actif. 

Retour à l'accueil    Toutes les nouvelles