4 juillet 2016

La rémission n'aura fait que passer...

Il n'est pas toujours facile d'écrire ce genre de texte. J'aime être transparent et par conséquent, je donne toujours de mes nouvelles qu'elles soient bonnes ou moins bonnes.

Alors voilà, après avoir savourer les résultats de ma dernière colonoscopie et la rémission annoncée par mon oncologue le 24 mai dernier, il me restait un dernier examen de contrôle à Québec, soit une résonance magnétique pour s'assurer que tout était ok avec mon foie tel que me l'avait confirmé le Dr Vogl en Allemagne.

Malheureusement, cet examen a détecté 3 lésions sur mon foie. Les mêmes 3 lésions qui étaient présentes avant mon dernier voyage en Allemagne. Les mêmes trois lésions pour lesquelles j'avais contacté le Dr Vogl pour savoir s'il croyait être en mesure de pouvoir les brûler au laser. Il semblerait donc que mon dernier voyage en Allemagne n'ait vraiment pas donné les résultats escomptés malgré ce qui m'avait été annoncé la bas avant mon retour si ce n'est que des sous en moins et beaucoup de douleur physique. Tout ceci a été confirmé par un échange de courriels avec le Dr Vogl. J'ai donc décidé de mettre une croix sur l'Allemagne. Je crois que les trois premiers voyages auront été bénéfiques et que la combinaison de chimiothérapie du Québec avec la chimio-embolisation en Allemagne a vraiment donné de bons résultats. Par contre, de savoir que le Dr Vogl n'a pas brûlé les trois lésions que je lui avait demandé en prenant la peine de lui envoyer mes résultats d'examen d'ici avant de m'envoler pour Francfort est assez difficile à digérer. 

Pour ce qui est de la rémission annoncée par mon oncologue, celui-ci s'est basé sur le TEP scan que j'ai passé à la fin du mois d'avril à Chicoutimi. Toutefois, l'équipe de l'Hôtel-Dieu à Québec m'a confirmé qu'il n'est pas rare que rien ne ressorte au TEP scan et que des lésions apparaîssent lors d'une résonance magnétique puisque ce dernier examen est plus précis. Sans doute que mon oncologue aurait dû attendre d'avoir tout ces résultats avant de m'annoncer une rémission. Il me semble qu'on ne peut pas annoncer une rémission à quelqu'un sans avoir toutes les données en sa possession. Disons que ça fait retomber quelqu'un de son nuage assez drastiquement même si je n'avais jamais célébrer cette nouvelle complètement car j'attendais que tous mes examens soient complétés avant la célébration. 

Pour ce qui est de la suite des choses, ils seront en mesure de me brûler ces trois lésions à l'Hôtel-Dieu de Québec d'ici la fin du mois de juillet par radiofréquence. L’ablation par radiofréquence est un traitement qui détruit les cellules cancéreuses ou certains tissus grâce à la chaleur. La chaleur provient de courants électriques (énergie des fréquences radio) émis par une aiguille à travers la peau. Ce traitement est un peu sous le même principe que l'ablation au laser que j'ai subi en Allemagne. 

Par contre, ce genre de traitement en demeure plutôt un à visée palliative plutôt que curative. On espère donc que suite à ce traitement, la maladie dormira un bon bout avant de refaire des siennes. 

Par ailleurs, la science évolue rapidement et il y a même eu des avancées impressionnantes lors du dernier congrès de l'ASCO (American Society of Clinical Oncology) au niveau de l'immunothérapie. Ces traitements qui sont offerts pour d'autres types de cancers auraient donné de bons résultats pour le cancer du côlon. Comme quoi, il faut garder espoir.

Sinon et bien je tiens à vous dire que je garde un bon moral malgré tout même si c'est difficile d'avoir passé de si haut à si bas en si peu de temps. C'est difficile aussi d'imaginer que je ne retravaillerai probablement pas de sitôt et de ne pas pouvoir caresser de projets à long terme, mais ça fait partie de ma réalité maintenant alors je dois apprendre à vivre ainsi. 

La bonne nouvelle dans tout cela, car je préfère toujours voir le bon côté des choses, c'est que j'ai la chance d'avoir une famille généreuse et à l'écoute, des amis proches incroyables, un employeur hors-pair et mon mileu sportif toujours prêt à m'aider qui font que bien que je sois seul dans cette bataille, je ne me sens jamais vraiment seul. 

Enfin, si je partage tout ceci aujourd'hui, c'est aussi surtout parce que non je ne suis pas un miraculé et ça commence à être difficile de croiser les gens et d'entendre tous les commentaires positifs à ce sujet alors qu'en vérité en dedans de moi, je sais que tout cela n'est pas encore fini. 

Donc, on continue la bataille !! 
 

Retour à l'accueil    Toutes les nouvelles