27 septembre 2017

L'immunothérapie, pas si facile que cela !!!

J'en suis maintenant rendu à ma 10e semaine d'immunothérapie. Au total, j'ai 6 cycles de 4 semaines à compléter ce qui fait que je suis presque rendu à la mi-chemin. Par la suite, si tout se passe bien, j'aurai une pause de 6 mois avant de recommencer une 2e ronde d'immunothérapie. 

Les 2 premiers cycles se sont relativement bien passés avec presque pas d'effets secondaires si ce n'est de quelques épisodes de diarrhées et d'un peu de fatigue. Par contre, les choses on changé drastiquement dans les 3 dernières semaines. Grosso modo, ces dernières semaines se résument à 3 séjours à l'urgence, une sinusite, de la diarrhée et de la constipation, des nausées et des vomissements, de la sécheresse de la bouche, de la perte d'appétit et de la perte de poids, de la douleur dans les muscles, de la fièvre et des frissons, de la faiblesse et de la fatigue, des malaises et des étourdissements, de la douleur abdominale ainsi que de gros maux de têtes. Bref, rien que je n'envie à personnes. 

Ce qui est inquiétant dans tout cela c'est qu'il y a toujours cette petite pensée qui vient me hanter et qui me dit que l'immunothérapie ne fonctionne pas et que c'est la maladie qui est en train de prendre le dessus sur mon corps tout simplement. Ce n'est pas toujours évident de demeurer positif dans ces moments surtout après avoir perdu 7 livres en deux semaines. Heureusement, j'ai réussi à en reprendre 2-3 dans les derniers jours. De plus, à l'urgence ils n'ont rien trouvé dans mon sang, mon urine ou mon système digestif qui indiquerait que quelque chose cloche, à l'exception de mon foie bien sûr. Donc, c'est quand même encourageant. 

J'avais rendez-vous hier avec mon oncologue à l'Hôpital Général Juif à Montréal. Étonnemment, celui-ci semblait quand même satisfait de tous les symptômes que j'ai ressenti dernièrement puisque ce sont tous des effets secondaires qui sont en lien avec les deux médicaments d'immunothérapie que je reçois. Selon lui, c'est signe que l'immunothérapie commencerait à fonctionner sur mon corps. Cela reste à valider lorsque je passerai mon prochain TACO après le 4e cycle. J'en avais passé un après le 1er cycle, mais il était encore trop tôt à ce moment pour savoir si le traitement fonctionnait ou non. Le seul hic présenentement c'est qu'ils ont dû m'arrêter un de mes deux médicaments depuis une semaine puisque j'ai une enzyme en particulier qui est trop élevé selon les standards de la compagnie qui finance l'édude. Je dis que c'est un hic car je sais pertinemment que le succès de l'immunothérapie que je reçois pour ma situation repose sur la combinaison de ces deux médicaments ensemble car il a été démontré dans d'autres études que l'utilisation d'un seul de ces médicaments ne donnait aucun résultat. Donc, j'espère pouvoir recommencer à prendre les deux médicaments le plus tôt possible. 

D'ici là, j'essaie de profiter le plus possible des moments que je me sens bien à chaque jour car je sais que ça peut changer rapidement à tout moment de la journée et j'espère aussi que mon corps finira par s'adapter à tout ces changements. 

Une grosse mention spéciale aussi à ma copine Doris qui m'endure dans tout cela alors que je sais très bien que je ne suis pas du tout agréable à côtoyer lorsque je suis en souffrance. 

À bientôt ! 

Go Chiefs :) 

François

 

Retour à l'accueil    Toutes les nouvelles